Le groupement SORGEM-AREP Ville accompagne Cœur d’Essonne Agglomération pour établir une dynamique d’ensemble autour des gares de territoires en mutation, créer une identité péri-urbaine, développer des aménités de pôles de vie locale et favoriser l’intermodalité avec la complexité des enjeux croisés des acteurs. La SORGEM mène des études de pôle sur les quatre gares du RER C : Sainte-Geneviève-des-Bois, Saint-Michel-sur-Orge, Brétigny-sur-Orge et Marolles-en-Hurepoix.

La SORGEM, associée à AREP Ville, doit faire émerger les objectifs, en termes de mobilité, d’un territoire dont elle a une bonne connaissance.

Perspectives 2020
La dernière étape de la mission sera réalisée avec la rédaction du rapport du schéma organisationnel comprenant les fiches d’action définissant le périmètre des opérations, leur programme, leur maîtrise d’ouvrage et la répartition du financement entre les partenaires.
Le rapport sera transmis à IDF Mobilité, afin d’engager les études pré-opérationnelles en vue de contractualiser la demande de financement avec ce dernier.

Événements 2019
Sur la base des diagnostics et des scénarios réalisés et partagés avec les associations, les transporteurs, IDF Mobilité, la SNCF, le Département de l’Essonne, les services des collectivités, et les élus, la SORGEM et AREP Ville ont mis au point le scénario retenu pour aboutir à un schéma de référence avec le planning de l’opération et la répartition des financements et des partenaires. Chaque schéma d’organisation retenu a intégré les spécificités, les enjeux et les ambitions propres à chaque pôle gare.

Événements 2018
Sur la base des diagnostics partagés par les acteurs, la SORGEM et AREP Ville ont proposé des scénarii et une programmation spécifique à chaque secteur répondant aux enjeux et ambitions portés par les acteurs. La SORGEM a apporté son expertise pour l’évaluation des projets et leurs phasages et les modalités opérationnelles.

Événements 2017 : diagnostic partagé
Associations, transporteurs, IDF Mobilités, SNCF, Conseil Départemental 91, services des collectivités, élus… autant de rencontres qui ont ponctué l’année 2017 lors de la phase de diagnostic partagé. Cette année a permis de s’imprégner des situations complexes de chaque pôle, de leurs caractéristiques et d’évaluer de manière fine les dysfonctionnements et les potentialités.
 

« Notre bonne connaissance du territoire, de ses enjeux et de ses acteurs permet d’apporter des solutions adaptées au contexte et de répondre aux ambitions et enjeux des acteurs. »

Katia Contzen, chargée d’opérations

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.