Clause-Bois Badeau : évaluation du projet

 

Alors que le tiers de l’écoquartier Clause-Bois Badeau est désormais réalisé, la Ville de Brétigny-sur-Orge et la SORGEM ont souhaité associer les Brétignolais, habitants ou non de Clause-Bois Badeau, à un processus d’évaluation afin de contribuer à l'enrichissement du projet. Les 6, 12 et 22 octobre 2015 se sont ainsi déroulées 3 réunions publiques dans 3 quartiers différents réunissant 440 personnes et donnant lieu à 6 heures d’échanges sur l'avenir de l'écoquartier.

Les Brétignolais volontaires ont ensuite été conviés le 6 novembre à un atelier au cours duquel ils ont rédigé 118 fiches de propositions qui sont en cours d’analyse par les services de la SORGEM et de la Ville.

Début 2016, le maire de Brétigny et la SORGEM reviendront vers les habitants à l’occasion d’une dernière réunion publique où sera détaillé le programme des propositions retenues soit pour une étude approfondie soit pour la mise en œuvre.

Etudes préalables Base aérienne 217

 

Le 10 décembre 2015, lors du Forum des Projets urbains, la SORGEM a présenté les projets d’aménagement des ZAC, situées au sud de l’Institut de Recherche Biologique des Armées, à Brétigny-sur-Orge d'une part et, d'autre part, en extension de la zone d’activité Tremblaie existante, ainsi que du lotissement agricole biologique. Ces projets, pour lesquels, la SORGEM s’est vu confier un mandat d’études préalables par la Communauté d’agglomération du Val d’Orge, fait partie des quatre premières phases opérationnelles du plan-guide réalisé par Djamel Klouche, AUC, piloté par la SPL Val d’Orge 91, dans le cadre de la reconversion de la base aérienne 217.

 

Cœur de quartier Mont-Saint-Martin Nemours

 

Inauguration de la cuisine centrale

Le 2 septembre 2015,  la cuisine centrale a été inaugurée  en présence de Madame la député-maire Valérie Lacroute, de Roselyne Sarkissianla représentante de la Région Ile-de-France, de Chantal Manguin-Dufraisse, sous-préfète de l’arrondissement de Fontainebleau, de Charles Tamazount du Service habitat et rénovation urbaine de la DDT77, et de l’équipe de maîtrise d’œuvre représentée par l’architecte Mathieu Grenier. Après un tour d’horizon du renouvellement urbain à l’œuvre au Mont Saint-Martin, la cuisine centrale et sa salle de réception ont été présentées à la trentaine de personnes venues découvrir l’équipement sous son nouvel aspect. 
La réhabilitation de la cuisine centrale a été engagée par la SORGEM fin 2013 et réceptionnée moins d’un an après, en décembre 2014, grâce à son principe constructif (charpente métallique). Elle permet au personnel de produire les 740 repas journaliers destinés aux cantines, centres de loisir et foyer résidence de la commune dans de meilleures conditions, au sein d’un bâtiment mieux intégré dans la nouvelle trame urbaine de son quartier.

 

 

 

 

 

 

Coeur de quartier Mont-saint-Martin espaces publics

 

La première phase de travaux d’espaces publics, démarrée lors de l’été 2014, sera finalisée en juillet 2015. Ainsi, la création d’une liaison douce, d’un axe est-ouest et d’une voirie nord-sud, permet d’engager le processus de désenclavement du quartier et d’offrir des stationnements complémentaires aux commerces.

La construction du nouveau centre commercial et d’une vingtaine de logements constitue la prochaine étape importante du projet. Suivront le transfert des commerces dans les nouveaux locaux, les travaux de démolition de l’ancien centre commercial puis l’aménagement du nord du périmètre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.